L’opposition trouve qu’Alpha Condé « continue d’aggraver le désordre »

Les opposants guinéens étaient ce vendredi en conclave au QG de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), à Hamdallaye CBG. Après un début de semaine émaillé de violences provoquées en marge d’un appel à la manifestation émis par le FNDC et la publication, le mercredi dernier, du décret fixant les dates d’ouverture et de clôture de la campagne électorale en vue des législatives du 16 février dernier, Cellou Dalein Diallo et ceux qui, comme lui, ont fait le choix de ne pas prendre part au scrutin se retrouvaient pour la première fois. Et il en ressort qu’ils voient dans les actes que pose le chef de l’Etat en rapport avec ces élections, une manière pour  d’en rajouter au désordre. Car pour le reste, les opposants persistent à croire que l’échéance du 16 février n’est toujours pas tenable. En partie, parce qu’ils jurent de continuer à travailler à en empêcher l’effectivité. 

C’est du reste ce qu’on peut tirer du compte-rendu fait par Cellou Dalein Diallo en personne, à l’issue de la rencontre. Sur le cas précis du décret relatif à l’ouverture et  à la clôture de la campagne électorale, le leader de l’UFDG déclare: « nous avons trouvé que Monsieur Alpha Condé qui est champion du désordre, continue naturellement d’aggraver le désordre qu’il a instauré dan le pays« . Car, persiste à croire Cellou Dalein: « pratiquement, il n’est pas possible de tenir ces élections à la date indiquée par la CENI« .

Le chef de file de l’opposition, poursuivant son compte-rendu, décrit ensuite ce qui, à ses yeux, relève d’une confusion totale: « vous vous trouvez dans une situation où les campagnes sont ouvertes, alors que les listes ne sont pas encore complètement affichées. (…). Il n’y a nulle part en Afrique, où 68% des populations votent. Pourquoi nous sommes à 8.000.000, c’est parce qu’il y a eu beaucoup de mineurs et beaucoup de doublons. M. Kébé a refusé d’appliquer les recommandations de la mission d’audit »

Quant à la suite des événements, les opposants qui se disent satisfaits des actions de la résistance active enclenchée en début de semaine, promettent d’intensifier les manifestations.

A préciser que parallèlement à ces actions de protestation, la communauté internationale, à travers notamment certaines représentations diplomatiques à Conakry commencent à se mêler à la danse. A ce titre Cellou Dalein Diallo a été reçu aussi bien par le représentant du National Democratic Institue (NDI) que par l’ambassadeur de la Grande Bretagne. Une autre grande rencontre devrait, nous dit-on, réunir  dans les prochaines heures, le groupe des opposants d’une part, et celui des ambassadeurs occidentaux accrédités en Guinée, de l’autre.

La rédaction

Comments are closed.