0
Le Front National pour la Défense de la Constitution(FNDC) a entamé ce mardi 21 janvier le 2eme acte de la resistance active et permanente contre le projet de nouvelle constitution. Et, depuis ce matin la tension est montée d’un cran dans certains quartiers de la capitale. La circulation est paralysée aussi bien sur la route le prince que sur l’autoroute Fidel Castro où les embouteillages habituels ne sont pas au rendez-vous. Le commerce est fermé dans la plupart des cas. Des pneus sont brûlés par endroits et de l’huile de moteur déversé sur certaines parties de la route le prince. Des accrochages entre manifestants et forces de l’ordre sont signalés à Wanindara. Au moins trois voitures ont été calsinées par des inconnus dont une á la miniére, carrefour la source ; une autre a étè incendiée au marché de Taouya et la troisiéme est brûlée á Ratoma Cyber. Aux dernières nouvelles, la citerne brûlée à Gbèssia, dans la commune de Matoto à pris feu toute seule.

Vers un coup d’Etat constitutionnel d’Alpha Condé ? Semaine de tous les dangers en Guinée Conakry. L’édito de Michel Taube

Previous article

Labé/Manif FNDC : un important dispositif sécuritaire déployé

Next article

You may also like

More in La Une

Comments

Comments are closed.