Défis de l’école guinéenne : Ce que demande le ministre Bano au Premier ministre !

En marge de la cérémonie de remise de prix aux lauréats Guinéens, hier jeudi 1er octobre, Dr Alpha Amadou Bano Barry a interpellé le Premier ministre, chef du gouvernement, sur les difficultés que rencontre, depuis quelques années, le département de l’Education nationale et de l’Alphabétisation (MEN-A).

« (…). Au-delà de la dimension conjoncturelle de la pandémie, l’école guinéenne maternelle fondamentale et secondaire fait face à trois défis majeurs : l’amélioration de sa gouvernance ; l’élargissement de l’accès à tous en respectant l’équité et la justice sociale ; l’amélioration de la qualité des enseignements », a-t-il fait savoir.

Ainsi, le ministre Bano Barry sollicite l’appui du Premier ministre pour relever ces défis : « Le MEN-A sollicite votre (premier ministre) aide pour la dématérialisation de la gestion de ses ressources humaines, de ses élèves, infrastructures, de ses intrants pédagogiques et de ses examens.

L’accès à l’école pour tous n’est pas totalement acquis, celui de l’acheminement de l’école fondamentale de dix ans de scolarisation est encore loin d’être réalisé.

Monsieur le Premier ministre, il vous appartient de nous instruire, de rénover nos écoles qui ont un niveau de dégradation avancée, d’éliminer les écoles hangars dans le paysage éducatif national, de bâtir des écoles à cycles complets et d’assurer la diversification du lycée.

M. le Premier ministre, le niveau des apprentissages reflétés dans les résultats des élèves aux évaluations, les redoublements, les abandons multiples, et l’insatisfaction des employeurs qui concerne la qualité des diplômés, constituent une préoccupation primordiale de notre ministère. (…) », a-t-il lancé.

Marliatou Sall

Leave A Reply