Alpha Condé répond à l’UE, la France et les USA ? : « Nous ne voulons plus que les gens se mêlent de nos affaires »

Alors que la Guinée est plongée dans une crise post-électorale, marquée par la contestation des résultats de la commission électorale, par l’opposition, l’Union Européenne, les États-Unis et la France émettent des interrogations sur la crédibilité de ces données. Alpha Condé qui s’était jusque-là pas exprimé sur ces sorties, a, ce vendredi, fait une communication qui semble être une réplique tranchante.

Le candidat à sa propre succession et déclaré vainqueur de l’élection présidentielle selon les résultats provisoires, a rappelé le caractère souverain de la Guinée, avant d’indiquer qu’il revient au peuple de Guinée seul de donner son avis sur la situation de son pays. Il dit ne pas permettre une quelconque attitude d’ingérence émanant de l’extérieur.

« Nous tenons à notre souveraineté, nous tenons à notre indépendance, nous n’accepterons pas de recevoir des ordres des autres pays. On n’a pas besoin de demander l’avis d’un pays sur ce que nous devons faire. Le seul à qui on doit demander de l’avis, le seul avis qui compte, c’est l’avis du peuple guinéen. Et nous avons fait les élections sans aucune aide extérieure. Nous avons fait le référendum, nous avons fait les législatives et les présidentielles sans qu’un franc ne vienne de l’extérieur. Parce que nous ne voulons plus du tout que les gens se mêlent de nos affaires. Or, s’ils mettent un peu d’argent, ils se mêlent. Donc, ne soyez pas surpris des comportements de certains Etats. Mais ça n’a pas d’importance, nous allons continuer à développer la Guinée et s’il plaît à Dieu, la Guinée ira très vite. D’ici quelques années, la Guinée sera la deuxième puissance après le Nigéria. C’est ça qui ne plaît pas à tout le monde. Mais je compte sur vous. Vous êtes l’armée du peuple, restez l’armée du peuple. C’est en vous que le peuple se reconnaît… », a déclaré Alpha Condé lors de sa visite dans une garnison militaire de la capitale. Des propos rapportés par Guineenews.

Dix candidats à cette joute électorale contestent les résultats provisoires donnés par la CENI. Cellou Dalein Diallo, le principal adversaire politique d’Alpha Condé, annonce des manifestations de rue, pour dit-il, « exiger la reconnaissance de sa victoire ».

Leave A Reply