Madeleine Djoubate: «le président devra réconcilier les Guinéens s’il veut pouvoir gouverner»

Les réactions fusent de partout suite à la proclamation des résultats définitifs de l’élection présidentielle, par la Cour constitutionnelle, ce samedi 7 novembre 2020. Des résultats qui donnent Alpha Condé vainqueur avec 59,50% des suffrages.

La présidente du congrès populaire africain (CPA) n’est pas restée en marge de cette actualité. Selon Marie Madeleine Djoubaté, la Guinée est un pays fracturé. C’est pourquoi, elle demande au président élu de faire la réconciliation nationale son cheval de bataille, dès l’entame de sa magistrature.

« Il a réitéré son coup KO et s’est imposé avec un score sans appel dès le 1er tour avec 59,50% pour Mr Alpha Condé contre 33,49% pour Mr Cellou Dalein Diallo…
Il faut prendre conscience que la Guinée est un pays fracturé, divisé dans son unité, et que les tensions ethniques risquent de s’exacerber. A la lumière de ce constat, le travail qui attend l’exécutif sera donc un jeu d’équilibriste, d’autant plus que Monsieur Cellou Dalein “rejette les résultats des élections et demande à ses militants de défendre sa victoire”. Notre pays se trouve donc dans une situation particulièrement préoccupante. Il est actuellement à l’arrêt, et avec la crise économique aiguë que traverse notre pays, accentuée par la pandémie de la Covid 19, de nombreux Guinéens n’ont pas de travail et ne peuvent pas se nourrir. Le président devra réconcilier les Guinéens s’il veut pouvoir gouverner, devenir le président de tous les Guinéens même de ceux qui n’ont pas voté pour lui et qui ne l’aiment pas. Les fractures sociales et les fractures économiques sont si profondes, que la tâche paraît ardue. Pourra-t-il rassembler les Guinéens cette fois-ci ?»

Comments are closed.