0

Ceci pourrait être perçu comme un coup de massue pour celui qui, jusque dans la soirée d’hier mardi 19 janvier, était le ministre des Affaires étrangères et des Guinéens de l’Etranger. Puisque Mamadi Touré prenait part à une rencontre internationale lorsque le décret le débarquant à la tête de la diplomatie guinéenne a été publié à la télévision nationale.

Cette décision du président Alpha Condé intervient alors que la Guinée s’apprête à assurer la présidence du Groupe des 77 plus la Chine, en succédant à la Guyane. Au cours de ce mandat qui s’étend sur un an, le pays va diriger l’une des plus importantes organisations du Système des Nations Unies.

Au cours de son intervention, le ministre démis s’ouvrait un alléchant chantier en ces termes : « La présidence guinéenne du G77 s’attèlera à promouvoir davantage le renforcement de la solidarité internationale à travers un plaidoyer actif en faveur de l’augmentation de l’aide publique au développement, la promotion du multilatéralisme et de la coopération internationale, la lutte contre la pauvreté et les inégalités, le développement et la valorisation du capital humain, l’autonomisation des femmes et des filles, la promotion de l’emploi jeune, la lutte contre le changement climatique, l’accélération de la mise en œuvre de l’agenda 20-30, la lutte contre les flux financiers illicites, l’innovation technologique et la promotion de l’économie verte; la paix, la sécurité, le développement durable et leur interdépendance », a-t-il énuméré.

En acceptant cette immense responsabilité avec humilité et détermination, Mamadi Touré a indiqué que la présidence du Groupe des 77 est autant un privilège qu’un véritable défi qu’il s’est engagé à relever au cours de notre mandat.

« Comme vous le savez, la Guinée a une histoire panafricaniste et internationaliste qui fait d’elle un pays qui a de tout temps été à l’avant-garde de la défense et de la promotion des intérêts des pays en développement, de la promotion de la paix et de la sécurité internationale, ainsi que du renforcement du fonctionnement de diverses organisations sous régionales et internationales dont elle est membre. Je puis vous assurer que nous mettrons tout en œuvre pour marquer notre présidence du sceau de la solidarité en vue de porter haut la voix du Groupe dans toutes les instances des Nations unies, et au-delà, bâtir un multilatéralisme fort et résilient qui prend en compte les préoccupations des pays du sud », a-t-il conclu.

Avec Guineenews

Travaux Publics : Moustapha Naïté cède le fauteuil à Kadiatou Émilie Diaby de la BAD

Previous article

Qui est Dr Ibrahim Khalil Kaba, le nouveau chef de la diplomatie guinéenne ?

Next article

You may also like

More in La Une

Comments

Comments are closed.