0

Disparue depuis le 4 janvier, l’étudiante sénégalaise Diary Sow serait vivante et irait bien, selon une amie intime qui s’est confiée au Parisien. La thèse des enquêteurs d’un acte volontaire semble ainsi se confirmer.

Sous couvert d’anonymat, la personne, qui serait très proche de la jeune femme, affirme que «Diary est vivante». Elle indique que celle-ci demande de «la laisser tranquille, qu’on arrête de parler d’elle». Selon ce témoignage, elle a besoin de temps pour faire ses choix et revenir si elle en a envie. «Une chose est sûre, elle s’expliquera un jour ou l’autre, demain, dans un mois ou dans un an», avance son amie.

De quoi appuyer la thèse de la disparition volontaire, mise en avant par les enquêteurs depuis quelques temps. Diary Sow, désignée comme la «meilleure élève du Sénégal», n’avait plus donné signe de vie depuis le 4 janvier. Elle étudiait en deuxième année de classe préparatoire aux grandes écoles d’ingénieurs, au lycée Louis-le-Grand, à Paris.

LA MÊME HISTOIRE QUE DANS SON ROMAN ?

Comment expliquer, alors, ce choix radical ? Selon la source citée par nos confrères, sa disparition a pu être planifié depuis quelques temps, comme le fait l’un des personnages de son roman, sorti au Sénégal en 2019, Sous le visage d’un ange.

Le décès de son père, décrit comme son meilleur ami et confident, en avril dernier, pourrait aussi avoir précipité les choses.

De leur côté, les enquêteurs ont confirmé savoir qu’elle «semble vivante» et n’est «pas sous emprise». La prudence reste néanmoins de mise, car personne ne sait vraiment où se trouve la jeune fille actuellement. «Nous n’en aurons la confirmation que lorsque nous l’aurons vu ou lui aurons parlé directement», indiquent-ils.

Conakry Acu

Littérature : l’harmattan-Guinée dédicace le livre « voyage initiatique » de l’écrivain Nyankoye David Mahomo

Previous article

Violences à Macenta : Robert Kaliva Guilavogui invite les citoyens à œuvrer pour la paix et la quiétude sociale

Next article

You may also like

Comments

Comments are closed.