0

Au cours d’une e conférence de presse qu’il a animé ce mercredi 21 Janvier 2021 dans un réceptif hôtelier de la place, Robert kaliva Guilavogui connu sous le nom de Junior Kpataki , a déploré les violences enregistrées dans la préfecture de Macenta.

Pour lui, aucune explication ne peut être donnée à ce qui s’est passé, entre les communautés Toma et Mania dans cette ville située dans la partie sud de la Guinée.

C’est pourquoi, dans son intervention, ce fils ressortissant de Macenta, conscient qu’aucun développement n’est possible sans la paix et la quiétude sociale a invité les uns et les autres à faire de leurs combats quotidien la préservation de ce « bijou indispensable » pour le développement la préfecture de Macenta.

Ci-dessous le contenu de son intervention.

« J’ai vécu la chose, ce qui s’est passé à Macenta, on ne peut pas décrire les pertes. Quel que soit le problème, on devrait se retrouver sur la table pour échanger afin de sauver des vies. Ce qui est fait est déjà fait, mais il faut qu’on tire les leçons de cela pour qu’on se mette ensemble pour une vie meilleure, développer Macenta, ce qui est plus important. Quelles que soient nos divergences d’opinions sur l’appartenance de Macenta entre les deux ethnies, cette ville reste chez nous. Il est nécessaire que nous cultivons la paix, l’attente. Nous avons projeté un voyage pour rencontrer les deux communautés (Toma et mania) à travers les deux représentants, les patriarches pour présenter nos condoléances. Nous allons aussi voir les détenus, leur apporter notre contribution.Ces jeunes sont les bras forts des différentes communautés .Il est important que ces jeunes puissent prendre conscience. C’est notre avenir qui est en danger. Si nos supérieures n’ont pas géré certaines tensions, il ne faudrait pas que nous soyons des boucles émissaires des violences. Il faut qu’on puisse prendre conscience, et que justice soit faite sur ce qui s’est passé à Macenta et que l’Etat s’implique activement pour que la paix puisse revenir à Macenta en accompagnant toutes les organisations de la société civile et les personnes ressources», a-t-il lancé aux autorités et aux ressortissants de Macenta .

Ousmane Bangoura

Disparition : Diary Sow « est vivante et va bien »

Previous article

Présidence de la République : plusieurs hauts cadres nommés (Décret)

Next article

You may also like

More in Actualités

Comments

Comments are closed.