0

Mise en place à la veille de l’élection présidentielle d’octobre  2020 dans le but d’œuvrer pour la gestion des conflits électoraux, la Synergie des Organisations de la Société Civile pour la Prévention des Conflits Électoraux et leur Gestion en Guinée en abrégé  (SYN.CE.RE) a entamé des démarches auprès des différents acteurs œuvrant dans le cadre de la  promotion de la paix et de la quiétude sociale. C’est dans ce cette optique qu’une délégation de cette synergie a rencontré ce mardi 26 janvier 2020 l’ambassadeur de la paix en Guinée Elhadj Djeriba Diaby.

Prenant la parole  au nom des membres de la synergie Hadja Mariama Aribot  a expliqué les principales raisons qui les ont conduites chez cet activiste de la paix.

« Comme vous le savez, nous sommes une  synergie qui œuvre pour la gestion des conflits électoraux. Nous avons été mises en place à la veille de l’élection présidentielle d’octobre  2020 dans le but d’œuvrer pour la gestion des conflits électoraux. C’est a ce titre que nous avons pris l’initiative de démarcher l’ensemble des bonnes volontés  de notre pays, des fils et filles de ce pays qui œuvrent pour le dialogue et la paix. C’est pourquoi aujourd’hui nous sommes venus rencontrer le plus grand activiste de la paix de notre pays, celui qui se bat pour la quiétude sociale, l’entente entre les guinéens qui n’est autre qu’Elhadj Djeriba Diaby. Comme il est sur le terrain tous les jours pour la paix , nous synergie SYN.CE.RE nous venons  aujourd’hui auprès de lui en lui disant qu’avant de demander aux acteurs principaux de venir autour d’une table, nous même de nous mettre autour de la table, de nous mettre au même bloc, parler d’une même voix pour la paix et la qu’étude sociale .Nous sommes venu  donc demandé à l’ambassadeur de la paix que le cadre de dialogue puisse se faire de façon élargie et comme ca aller envers les autres pour le dialogue et la paix », a-t-elle indiquée.

Par ailleurs, Hadja Mariana Aribot  soutient que plusieurs actions pour la paix sont faites mais de façon individuelle. C’est pourquoi, elle invite ses pairs à accepter de fédérer leur énergie pour l’atteinte de cet objectif commun.

«  Il ya beaucoup de personne qui démarche individuellement pour la paix mais pourquoi nous qui  démarchons individuellement nous ne venons pas autour de la table aller ensemble, parler  d’une voix commune afin de rendre le dialogue et la paix nécessaire. Acceptons d’être ensemble, mettons nos forces nos énergies pour la paix et le vivre ensemble ».

Visiblement touché par cette visite, l’ambassadeur de la paix El Hadj Djeriba Diaby n’a pas manqué de mots pour apprécier cette initiative qui,  selon lui prouve à suffisance l’attachement de ces acteurs autour d’un outil indispensable pour le développement de notre pays.

« Je suis très content de cette visite. Mes portes vous sont grandement ouvertes car vous parler d’une chose qui intéresse tous les guinéens. Je suis avec vous, je vous accompagne nous allons nous mettre ensemble pour résoudre le problème de la paix en Guinée. Une paix non pas pour un parti, un groupe ethnique, mais une paix pour la Guinée toute entière », a promis Elhadj Djeriba Diaby.

Bouka Barry

 

Guinée : nous devons faire du contenu local une priorité (par Louis CAMARA)

Previous article

Consolidation de la paix : l’Assemblée générale de WANEP GUINEE ouverte sur fond de satisfaction  

Next article

You may also like

More in Actualités

Comments

Comments are closed.