0

Dans la perspective de “Gouverner Autrement” et dans le souci de rendre l’administration guinéenne compétitive, le président de la République Prof. Alpha Condé a haussé le ton. C’est dans cette logique que le Ministre de l’Economie et des Finances et celui du Budget ont signé  des contrats de performance économique et de doublement des recettes de l’Etat en deux ans ce mardi  23 au palais Sékhoutouréya.

Lors de cette rencontre, le Chef de l’Etat a indiqué que désormais seul le résultat compte  dans l’administration.  Cependant, le premier magistrat du pays a mis un accent sur les sanctions à prendre face aux défaillances

Il y aura des sanctions négatives et positives. Celui qui remplit les conditions, il y aura une sanction positive c’est-à-dire des primes. Celui qui ne les remplit pas, il y aura une sanction négative. Il faut que tout le monde sache que gouverner autrement n’est pas de la blague. Les contrats qu’on va signer engagent les personnes et elles ont les obligations de résultat. Si elles n’ont pas de résultat, on les change. On donne la chance à chacun de faire  ses preuves. Et celui  qui ne remplit pas les conditions, je n’aurai aucun état d’âme pour les changer. Il faut que cela soit clair pour tout le monde.

Et, d’ajouter ceci :

Que ce soit le ministre ou autre qui a sa femme ou son fils dans l’activité, non seulement cette société n’aura pas de contrat, mais la personne risque d’être suspendue parce qu’il y a conflit d’intérêt. Vous créez des sociétés que vous favorisez et qui empêchent les autres sociétés d’avoir des contrats. Tout cela doit être très clair pour tout le monde. J’ai été très clair, et maintenant j’ai une spécialiste en passation de marché. Elle a déjà commencé avec le ministère de la Santé. J’ai aussi un spécialiste de suivi des projets. Maintenant, tout marché sera passé au peigne fin. Toutes ces combines-là, on est en train de comprendre. Quelqu’un qui est douanier ici ne peut pas avoir sa femme transitaire. Quelqu’un qui est ministre ne peut avoir sa femme dans les affaires. Aucun ministre en fonction ne doit avoir sa femme dans les affaires. L’engagement qu’on signe avec la Cour constitutionnelle concerne le ministre et sa famille. Et chacun a pris cet engagement. Donc, je n’ai aucun état d’âme.

 A indiqué Prof. Alpha Condé, Président de la République.

Décryptage Abdoulaye Bouka Barry

Promotion de la paix : la SYN.CE.RE présente les résultats de ses consultations

Previous article

Guinée : vers l’installation  d’un complexe industriel pour la production des lubrifiants

Next article

You may also like

More in La Une

Comments

Comments are closed.