0

 

Lors de l’inauguration du siège de l’agence régionale de la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG) lundi dernier à Mamou, l’inspecteur régional des affaires religieuses,  l’une des grandes figures respectées de la préfecture de Mamou, a, au nom des notables, pris la parole pour reconnaitre les bienfaits du gouvernement actuel vis-à-vis de la région administrative.

Selon Elhadj Mamadou Kolon Barry, beaucoup de gouvernements sont passés et ont laissé leurs empreintes mais que la ville de Mamou soit attrayante c’est grâce, à ses dires, aux infrastructures réalisées sous le règne du Professeur Alpha CONDE.  «Populations de Mamou, aujourd’hui c’est un grand jour. Nous voici réunis dans un endroit qui, autrefois, était un village avec des cases. Mais aujourd’hui, Dieu merci, notre ville est l’une des plus attrayantes du pays. Dieu nous a accordé sa miséricorde et grâce au Président Alpha Condé, nous avons eu des infrastructures. D’autres, avant lui, sont passés et ont fait quelque chose, mais on n’en avait jamais bénéficié autant», a-t-il déclaré.

Poursuivant le grand notable ajoute :  « puisque nous ne sommes pas ingrats, il faut qu’on soit reconnaissants envers ceux qui nous ont aidés. Les bénédictions de nos parents sont donc exaucées. On peut également comprendre par-là que nos prières sont en train d’être exaucées. Dieu soit loué, à notre temps aussi, on voit que l’Islam se renforce, il y a la cohésion sociale, l’entraide et le travail. C’est une preuve que nous sommes sur le chemin de nos ancêtres. Nous devons renforcer la cohésion, l’amour et soutenir les programmes de développement établis pour sortir la Guinée de la pauvreté.»

Pour conclure, Elhadj Mamadou Kolon Barry a prodigué de sages conseils aux citoyens. « Nos parents ont dit qu’on ne maudit pas un chef. On ne doit pas maudire le chef. Puisque si tu as un chef maudit, sache que la malédiction qu’il traîne avec lui va se déverser sur toi. Toute la souffrance te reviendra. Donc, ne maudissons pas, bénissons-nous, aimons-nous, pardonnons-nous. Nos fils qui sont avec le Pouvoir, soutenons-les, encourageons-les et conseillons-les. Tout ce qu’ils entreprennent dans nos intérêts, soutenons-les. Si on les voit s’égarer, rappelons-les à l’ordre en les conseillant. C’est ce qui nous incombent en tant que notables », a conclu ce notable du Foutah, par ailleurs Inspecteur régional des Affaires Religieuses de la ville de Mamou.

Abdoulaye Barry

 

Coopération : l’ambassadeur de Turquie décoré du grade de commandeur de l’ordre national de mérite

Previous article

Littérature : le Pr Djibril Tamsir Niane a tiré  sa révérence à Dakar

Next article

You may also like

More in La Une

Comments

Comments are closed.