0

C’est sa partition dans la lutte pour l’émancipation de la femme. L’activiste Mariama Diaka Diallo décrit, dans un documentaire, les maux auxquels reste encore confrontée la couche féminine dans un pays fortement dominé par des croyances traditionnelles.

Produit par la maison GAD PRODUCTIONS,  ce documentaire porte sur la thématique ‘’Naitre femme, vivre libre’’ et compile les témoignages des femmes évoluant dans différentes activités, d’un sociologue et des religieux. Il est, selon la réalisatrice Mariama Diaka Diallo, une manière de dépeindre les  réalités du continent sous diverses formes.

« Ce documentaire d’une heure de temps traite des problèmes de la société africaine. Les sujets abordés sont entre autres  les mariages précoces et forcés, l’exploitation  les pressions sociales exercées sur les jeunes femmes quant à la question du mariage, le refus catégorique de certains parents face au choix de leurs filles ou encore  le conformisme ».

Toutes choses qui, pour elle, ont des conséquences parfois dramatiques sur la vie des femmes.

« Le respect des droits individuels, notamment celui des femmes, permettre aux femmes de pouvoir choisir librement leurs modes de vie, stimuler une conscientisation des parents sur le respect du droit de la femme de telle sorte que les parents et la société puissent avoir une certaine flexibilité sur les différentes ségrégations à l’égard des femmes, et enfin faire des plaidoyers sur  le respect du quota entre les hommes et les femmes dans les instances de prise de décisions sont les quelques finalités recherchées  dans ce documentaire tourné entre Conakry et Paris, et dans lequel on  retrouve des témoignages de trois femmes aux histoires bien différentes, des interventions des religieux et d’un sociologue », détaille notre interlocutrice visiblement très engagée pour la cause de la gent féminine.

A rappeler que ce documentaire sera diffusé le 03 avril prochain à l’hôtel ONOMO en présence des représentants des  institutions nationales et internationales et des autorités du pays.

Abdoulaye Bouka Barry

Non Sékou Kouressy Condé n’est contre aucune opposition par (Alpha Abdoulaye Bouka Barry)

Previous article

Passeport biométrique: des kits  acheminés dans  7 pays pour enrôler des Guinéens

Next article

You may also like

More in Culture

Comments

Comments are closed.