0

À l’issue d’une opération de déguerpissement, ce mardi 26 mars 2019 à Petit-bateau, le ministre de la ville et de l’aménagement du territoire, Dr Ibrahima Kourouma, a affirmé que, l’objectif des déguerpissements en cours depuis fin février, n’est pas celui de nuire aux gens concernés.

Mais, il vise à récupérer, tous les domaines réservés de l’État qui sont d’ailleurs, au total, au nombre de 25, dans la capitale guinéenne.

« Il faut que chacun de nous comprenne que l’objectif de l’État, est simple et très clair. D’abord, récupérer tout ce qui appartient à l’Etat et ne pas dégager les gens pour les dégager. Dégager les gens pour faire quelque chose de concret, afin que ceux qui sont dégagés, se rendent à l’évidence, que l’objectif n’est pas de nuire à leur présence, mais que c’est pour que chaque guinéen, puisse profiter de l’espace qu’ils occupent », a-t-il assuré.

Après Petit-bateau, tout porte à croire que la décharge de Dar-Es-Salem sera la prochaine étape.

A propos, le ministre Kourouma, explique que c’est pour y réaliser un investissement.

« On a une situation qu’on a sous la main, qui dure depuis l’année passée. C’est le lieu de la décharge, Dar-Es-Salem. Nous allons, dans sous peu de temps, nous occuper de Dar-Es-Salem, parce qu’il y a un investissement précis. La Banque Islamique de Développement (BID) qui doit intervenir aux côtés de la Guinée, a fait une condition, le départ des habitants qui sont installés au niveau de la décharge(…). Que ceux-là partent, pour que l’investissement soit fait », a-t-il fait savoir.

 

Médias : l’AGUIPEL exige la libération sans délai et sans conditions du journaliste Lansana Camara (Déclaration)

Previous article

Les pharmaciens de Guinée menacent d’aller en grève

Next article

You may also like

More in Société

Comments

Laisser un commentaire