0

Le collectif des étudiants pour la réduction des frais d’inscription et de réinscription (CERFIR) a organisé ce jeudi 17 Décembre 2020, un sit-in à l’université Julius Nyerere de Kankan. Objectif, dénoncer la hausse des frais d’inscription et de réinscription par le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique qui s’élève à 250 000 FG pour l’inscription et 200 000 FG pour la réinscription.

Contacté dans la matinée de ce jeudi, Moussa Keita étudiant en Histoire dans ladite université nous explique les raisons qui les ont motivés à envahirent les rues tôt ce matin.

« L’ensemble des étudiants pauvres de Guinée, incapables de payer les frais d’inscription et de réinscription, ont jugé nécessaire de faire un sit-in dans toutes les universités et tous les instituts publics de Guinée. Nous pensons que si on fait ce sit-in, l’Etat guinéen ou le Ministère de l’enseignement supérieur aura pitié de nous et baissera les frais d’inscription et de réinscription », a-t-il indiqué depuis la ville de Kankan Nabaya

Et d’ajouter,  « Nous nous sommes préparés pour que toutes les universités et instituts soient prêts pour ce sit-in national, mais nous avons fait l’objet d’intimidations des responsables de certaines universités qui empêchent leurs étudiants à faire ce sit-in. Mais je pense que la majorité des universités sont prêtes. Nous n’allons pas nous décourager car c’est un combat noble, c’est un combat digne d’un citoyen qui est pauvre de demander à son État de faire un rabais pour la garantie de sa formation intellectuelle ».

Reste donc à savoir si les autres universités emprunteront le pas de leurs homologues de Kankan quand bien même les recteurs des Universités General Lansana Conté de Sonfonia et de Gamal Abdel Nasser de Conakry ont  dans un communiqué diffusé au mois de Novembre dernier mise en garde tout étudiante qui s’hasarderait a organisé  une quelconque manifestation.

Attendons de voir.

Abdoulaye Barry

Coronavirus : Emmanuel Macron testé positif

Previous article

Education : des Citoyens de Conakry formulent des recommandations au chef de l’Etat pour la qualification du système éducatif   

Next article

You may also like

More in Actualités

Comments

Comments are closed.