0

Je ne crois pas au slogan « gouverner autrement », je ne crois pas non plus à la volonté du Président Condé à redresser le pays par une gestion saine et efficace.

Son indolence à nommer un premier ministre et à former un gouvernement de mission inspiré du discours « gouverner autrement » en est l’illustration. Un chef d’Etat prêt à gouverner autrement, après dix bonnes années de gouvernance devrait a priori élaborer un plan stratégique de gouvernance pour le mandat de plus qu’il souhaite briguer, notamment l’existence de critères de sélection de l’équipe gouvernementale qui doit traduire sa vision.

Plus de deux (2) mois après sa ‘’réélection’’ et près d’un mois après son investiture, celui qui veut gouverner autrement est toujours dans l’incapacité de trouver un chef de gouvernement et ce, après dix ans de gouvernance à la tête du pays. C’est dire que la Guinée n’a pas de cadres compétents.

Partez-vous former les gars ! ou le chef lui-même voulait un mandat de plus mais n’était pas préparé. Est-ce de la prétention ? Honnêtement, il y a de quoi douter de la vision du président, après 40 ans dans l’opposition et maintenant plus de dix ans à la tête du pays, il est toujours dans la réflexion par rapport à l’équipe type qu’il doit former pour conduire sa politique. Il faut rappeler que le leadership ne rime pas avec pusillanime. Depuis le mois d’octobre de l’année dernière (2020) les administrations publiques sont à l’arrêt.

Ceux qui vivent d’une économie au quotidien doivent encore attendre, le président réfléchit sur la composition de son gouvernement… N’est-ce pas lui qui nous a dit dans son dernier discours d’investiture que sa prochaine mandature (l’actuelle) sera dédiée au peuple ? Est ce de la diversion ?

En tout cas avec ce départ, tout porte à croire que son prochain sixtennat ne sera pas plus que ce que nous avons l’habitude de voir pendant les deux derniers mandats. On ne peut j’aimais gouverner autrement dans l’indécision ou en ayant la peur au ventre.

Gouverner autrement, c’est tenir un discours franc et le traduire en action

Gouverner autrement, c’est élaborer dès à l’aube de sa nouvelle mandature, des projets de lois par rapport à sa vision de redressement du pays.

Gouverner autrement c’est faire des opérations de salubrité économique et punir les crimes économiques.

Gouverner autrement, c’est ouvrir le débat et libérer les opposants emprisonnés.

Mohamed Imperial Kante, citoyen Guinéen

Croissance économique en 2021 : la Guinée (6è) parmi les champions africains selon la Banque mondiale

Previous article

Urgent : Souleymane Condé à un an de prison par le TPI de Dixinn

Next article

You may also like

More in Chroniques

Comments

Comments are closed.