0
Sur le continent africain, secoué l’an dernier par une vague de crises, du putsch au Mali aux soubresauts en Centrafrique, en passant par des crises électorales en Guinée Bissau, en Guinée ou encore en Côte d’Ivoire, on ne se prive pas du plaisir de se moquer du spectacle offert par les Etats-Unis.

“Ils doivent bien rire sous cape, les Vladimir Poutine, Xi Jinping, Recep Tayyip Erdogan, Kim Jong-un et autres hommes forts des régimes forts, de cette insurrection trumpiste contre le Capitole, et les démocrates de par le monde, particulièrement en Afrique, être dans leurs petits souliers. Désormais les mauvais perdants aux élections pluralistes ont une icône : Donald Trump”, ironise le quotidien burkinabè L’Observateur Paalga. Et de faire le lien avec l’actualité au Ghana :“En effet, celui qui twitte plus vite que son ombre a fait déjà des émules en Afrique, au Ghana, où les députés en sont venus aux mains quelques heures après l’historique invasion du Capitole”.

“Chasseur sahélien ?”

L’homme coiffé d’une toque de fourrure serait-il en fait un chasseur sahélien ? Les Casques bleus doivent-ils intervenir à Washington ? L’invasion du Capitole par des manifestants pro-Trump mercredi 6 janvier suscite l’ironie à travers l’Afrique, habituée à recevoir les leçons américaines en matière de démocratie. Au Mali, le secrétaire général d’un groupe armé, Fahad Ag Almahmoud, a solennellement “condamné” sur Twitter la présence de chasseurs traditionnels dans le Capitole envahi.

Présents au Sahel et parfois accusés d’exactions, les “dozos” sont habillés d’une tenue marron et ornés de gri-gri : il n’en fallait pas plus pour que l’homme à la longue toque de fourrure et au torse nu, qui a fièrement posé devant les caméras dans le Capitole envahi, en devienne un pour des internautes. “Nos cousins les dozos américains ne sont pas restés en marge de ce fait historique”, se félicite ironiquement un internaute burkinabè avec une photo de l’individu toqué.

“Valeur de l’Afrique”

Sur le continent africain, secoué l’an dernier par une vague de crises, du putsch au Mali aux soubresauts en Centrafrique en passant par des crises électorales en Guinée Bissau, en Guinée ou encore en Côte d’Ivoire, on ne se prive pas du plaisir de se moquer du spectacle offert par les Etats-Unis. “Ce qui s’est passé au Capitole démontre que les Américains reconnaissent enfin la valeur de l’Afrique et copient ses pratiques post-élection”, plaisante un twittos malgache. “J’imagine les titres à la Une de RFI, France 24, CNN (…) si ce scénario était en Afrique ou en RDC”,commente Gastonfils Lonzo sur Twitter, estimant que “les donneurs de leçon enverraient déjà des enquêteurs”.

Lire la suite

Délivrance de la carte de presse : voici les documents à fournir

Previous article

Cellou Dalein Diallo cogne «Accepter Alpha Condé comme président revient à se rendre complices…»

Next article

You may also like

More in Actualités

Comments

Comments are closed.