0

Dans le cadre de l’accomplissement de son projet d’appui  à la participation des jeunes à la prévention  des conflits en période électorale et la pérennisation des synergies locales des acteurs de paix, le réseau Convergence des Jeunes Leaders pour la Paix et la Démocratie  (COJELPAID) a offert ce lundi 23 novembre 2020 un important lot d’équipements aux autorités communales de Matam. Objectif, lutter contre l’insalubrité, et participer à l’autonomisation des jeunes.

 Ce don composé des brouettes, des gants, des pèles, des botes, des pioches, des médicaments, est selon Ismaël Diallo coordinateur adjoint de la COJELPAID  « une manière  pour permettre aux 75 bénéficiaires de pouvoir mener les actions d’assainissements et de curages des caniveaux pour un délai de 40 jours dans l’ensemble des quartiers de la commune de Matam. Il s’inscrit également dans la dynamique du réseau COJEILPAID qui est celui  de la promotion socioéconomique des jeunes. Il s’agira dans un premier temps,  d’accompagner ces jeunes dans le curage des caniveaux en les dotant des équipements d’assainissements,  mais aussi des médicaments pour  lutter contre la fatigue après le travail. Deuxièmement, il s’agira d’impliquer les jeunes de Matam dans le cadre du développement  socioéconomique de leur localité cela en les rendant  plus autonome à ce qu’ils ne dépendent pas des comportements de nature à leurs instrumentalisés contre leur collectivité, ou contre leur Etat », a fait savoir la COJEILPAID par la voix de son coordinateur adjoint.

Visiblement touché par ce don, Mamady Nabé secrétaire général de la  mairie de Matam a au nom des autorités remercié les donateurs et les a rassuré de sa bonne utilisation.

«C’est pour nous un sentiment de satisfaction et de réconfort moral à recevoir ces équipements du Programme des nations unies pour le développement PNUD, à travers ce  consortium qui est impliqué dans le cadre de la paix et de la quiétude sociale.  Ce don nous apporte une main forte dans le cadre de l’employabilité de certains jeunes de notre commune pour assurer la qualité de l’assainissement  dans nos 24 quartiers et 103 secteurs de la commune de Matam. Nous nous réjouissons de ce geste,  et nous vous  rassurons que l’autorité communale ne ménagera aucun effort  pour  vous  accompagner dans vos  nobles et exaltantes missions», s’est il engagé.

Abdoulaye Bouka Barry

Littérature : la quatrième édition du livre de la jeunesse officiellement lancée par les Editions Gandales

Previous article

Littérature : les lauréats du concours d’écriture sur la COVID-19 reçus par le Premier ministre

Next article

You may also like

More in A la Une

Comments

Comments are closed.