0

La Guinée est désormais le deuxième producteur mondial de bauxite. Dans le dernier classement de la Banque mondiale, le pays ouest-africain devance la Chine et se trouve désormais derrière l’Australie.

La production de bauxite de la Guinée est passée de 59,6 millions de tonnes en 2018 à 70,2 millions de tonnes en 2019.

Selon l’analyse faite par l’Agence Ecofin des données du dernier rapport de la Banque mondiale sur les perspectives du marché des produits de base, cette hausse de 18 % lui permet de ravir à la Chine sa place de deuxième producteur mondial.

En effet, l’Empire du Milieu a produit l’année dernière pratiquement les mêmes volumes qu’en 2018, soit 68,4 millions de tonnes de bauxite. Pendant que la production chinoise n’augmente plus beaucoup depuis quelques années, celle de la Guinée ne cesse d’affoler les compteurs depuis 2015.

Le pays ouest-africain est donc désormais le dauphin de l’Australie qui est de loin le leader mondial avec une production de plus de 105 millions de tonnes en 2019.

On vit peut-être l’âge d’or de la bauxite guinéenne. Le pays est le premier fournisseur de la Chine et a contribué à hauteur de 19,83 % aux 353 772 000 tonnes de production mondiale du minerai d’aluminium en 2019.

Et cette période faste est partie pour durer, car de nouvelles mines continuent d’entrer en service dans le pays qui accueille sur son sol de grandes compagnies minières comme Rio Tinto, SMB-Winning, ou encore Chinalco.

D’après le cabinet d’expertise Fitch Solutions, la production mondiale de bauxite proviendra principalement de l’Australie, de l’Indonésie et de la Guinée jusqu’en 2029.

Selon plusieurs sources, la Guinée hébergerait le tiers des réserves mondiales de bauxite (environ 25 milliards de tonnes). Avec les récentes découvertes, d’autres sources estiment à plus de 40 milliards de tonnes les réserves guinéennes.

Avec Agence Ecofin

Littérature : les lauréats du concours d’écriture sur la COVID-19 reçus par le Premier ministre

Previous article

« la Guinée ne fait plus partie des territoires d’outre-mer », répond Amadou Damaro à Macron

Next article

You may also like

More in Economie

Comments

Comments are closed.