0

Après la prestation de serment du nouveau Président de la République, le prof Alpha Condé, nombreux sont ces citoyens qui estiment que la première priorité au quelle il doit faire face reste la promotion de la réconciliation nationale entre les fils et fille de la Guinée. C’est le cas d’El hadj Mamady Keita Président de la Coalition Nationale des Organisations de la Société Civile Guinéenne (CONASOC). Dans un entretien qu’il a accordé à un de nos reporters dans la matinée ce mardi 22 Décembre 2020, conscient de la nécessité pour les guinéens de s’accepter dans la différence, il a lancé un appel à l’ensemble des acteurs sociaux et politiques guinéens.

Lisez :

«  En matière de priorité pour le prochain gouvernement, il y’a la réconciliation nationale à travers un dialogue. A partir où le Président de la République a tendu la main à tout le monde, à tous les fils de la Guinée. Je crois qu’il faut saisir cette main tendue. Il faut accepter d’aller au dialogue quelque soit le problème car nous sommes tous guinéens. Nous avons l’obligation de nous asseoir autour de la même table de négociation pour trouver la solution aux problèmes guinéens. Personne d’autre ne pourra le faire à notre place.   La situation qui s’est présentée en Côte-D’ivoire pendant ces élections, est beaucoup plus grave que ce qui s’est passé en Guinée. Mais ils (ivoiriens) ont trouvé des solutions à leurs problèmes. Ils ont fini de s’asseoir sur la même table de négociation pour échanger, car échanger ne veut pas dire que nous sommes d’accord avec tout ce que l’autre dit. Il faut le dialogue, la concertation, nous sommes guinéens. Ce qui est arrivé est arrivé comme partout dans le monde, les conflits avant, pendant et après les élections naissent toujours. Je lance un appel à l’opposition, aux acteurs sociaux et à tous les guinéens d’encourager le dialogue dans le pays. D’accepter qu’on s’asseye sur la même table de négociation et qu’on trouve la solution à nos problèmes car la solution à nos problèmes ne viendra  pas de l‘extérieur,  mais la solution viendra de l’intérieur. Les guinéens sont suffisamment mûrs et ils comprennent bien nos réalités de la vie. Au lieu de laisser nos citoyens dans des problèmes incertains, et ceux qui doivent venir en Guinée se poser la question est ce qu’il faut venir en Guinée, est ce il faut investir en Guinée parce qu’ils ne s’entendent pas. Mais en réalité face à cette situation c’est tous les guinéens qui sont perdants. Ce n’est ni le pouvoir seulement ni l’opposition mais c’est tous les guinéens qui sont perdants ».

Abdoulaye Bouka Barry

Mort de Roger Bamba: le Président l’INIDH Alya Diaby se prononce

Previous article

Madic 100 Frontières a-t-il refusé de se faire soigner à Ignace Deen ? Son avocat dément le ministère de la justice

Next article

You may also like

More in Actualités

Comments

Comments are closed.