0

Les présidents de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) et de l’Union des forces républicaines (UFR) viennent de réagir suite au report du scrutin du 1er mars 2020. Sur twitter, Cellou Dalein Diallo estime que « le discours d’Alpha Condé s’apparente plus à une déclaration de guerre à l’endroit de l’opposition et du FNDC qu’à une offre de paix et de dialogue. Non au coup d’Etat constitutionnel, non à la mascarade électorale ni le 1er mars ni dans 15 jours ! #Amoulanfé. »

De son côté, Sidya Touré ironise : « comme d’habitude, A. Condé veut tirer son épingle du jeu : avancer tout en réculant. Convaincre la communauté internationale qu’il est ouvert aux critiques tout en verrouillant ce qui l’oppose aux Guinéens : le 3e mandat. #Amoulanfé ! ».

Vendredi soir dans un discours télévisé à la RTG, le président Alpha Condé a reporté de deux semaines la tenue du scrutin législatif et référendaire. Ce report intervient dans un climat social tendu en Guinée et marqué par des violences.

Boudouka

Urgent : le double scrutin législatif et référendaire reporté de deux semaines (officiel)

Previous article

Attaque du Siège des NFD : le parti accuse ses rivaux

Next article

You may also like

More in La Une

Comments

Comments are closed.